La Terre

Logo général
 

L'intégration
des enfants handicapés

" L’intégration vise tout d’abord à favoriser l’insertion sociale de l’enfant handicapé en le plaçant le plus tôt possible, dans un milieu ordinaire où il puisse développer sa personnalité et faire accepter sa différence. Elle lui permet enfin de bénéficier dans de meilleures conditions, d’une formation générale et professionnelle favorisant l’autonomie individuelle, l’accès au monde du travail et la participation sociale " tel est le préambule du volet handicap de la loi de février 2005 pour l’égalité des droits et des chances.

Or, le processus de scolarisation des élèves handicapés demeure difficile car on observe trop souvent des discontinuités dans le passage d’un niveau de scolarité à un autre. En outre, les modalités d’intégration sont offertes de manière très inégale sur l’ensemble du territoire. Pour un trop grand nombre de familles, cela suppose des démarches longues et éprouvantes.

Pourtant, la loi de février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées constitue une réelle avancée en faveur de l’insertion scolaire des enfants en spécifiant que "tout enfant ou tout adolescent présentant un handicap ou trouble invalidant de la santé" doit être " inscrit dans l’école la plus proche de son domicile, ce qui constituera son établissement de référence".

Ainsi, l’année dernière sur 250 000 enfants handicapés plus de 100 000 furent scolarisés en classes ordinaires : environ 65 000 dans le primaire et 37 500 dans le secondaire.

Cependant, scolariser un enfant handicapé dans les conditions actuelles de l’école publique, c’est-à-dire sans concevoir de protocole d’accueil réellement adapté, est souvent synonyme d’échec. Le cadre législatif est enfin posé mais sur le terrain, c’est une autre histoire...

En effet, la majorité des établissements scolaires s’est trouvée dans l’incapacité de mettre en place une projet individuel et c’est ainsi qu’en 2009 , 88% des familles ayant demandé l’inscription de leur enfant handicapé (mental ou moteur) dans un établissement scolaire "traditionnel" ont vu leur demande rejetée.

D’autre part, la majorité des enseignants ne sont pas formés au handicap, rien d’étonnant à cela, ce n’est pas leur métier. Il faut donc des personnes ayant une formation qualifiée pour assurer le suivi des enfants qui en ont besoin. C’est le rôle des auxiliaires de vie (AVS) : faciliter au sein de l’école, la scolarité des enfants handicapés en leur donnant un accompagnement spécifique individuel. Malheureusement le nombre de poste de ce type est encore insuffisant : à la rentrée 2010, le ministère de l’Education nationale finançait 6133 postes d’AVS, accompagnant 65 203 élèves, soit un auxiliaire pour 11 enfants...

Ainsi, faute de moyens, les enfants présentant un handicap sont donc encore bien souvent redirigés vers des établissements spécialisés malgré leur inscription en milieu ordinaire. L’adaptation de l’école publique ne s’impose pas, elle se prépare.

Pourtant, le bénéfice qui pouvait être attendu de l’insertion des enfants et adolescents handicapés en milieu scolaire ordinaire est indéniable, dès lors que cette intégration est soutenue et accompagnée à la mesure des besoins de l’élève, en particulier grâce à l’intervention des services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD).

L’élève handicapé en milieu scolaire normal améliore ainsi considérablement ses chances de développer des apprentissages et de réussir ultérieurement son insertion sociale et professionnelle. De plus, pour l’établissement qui l’accueille, les effets positifs sont largement partagés, puisque ce sont tous les élèves qui font, en actes, l’apprentissage de la solidarité et de la citoyenneté.

Bref, malgré les bonnes intentions et un cadre législatif approprié, l’insertion des enfants handicapés en milieu scolaire reste un long chemin semé d’embûches.

(source : handicap international)

 

| A PROPOS | |STATISTIQUES DU SITE| |PLAN DU SITE| |RECHERCHE| |BANNIERES| |CONTACT| |QUOI DE NEUF SUR LE SITE ?|

Copyright © 1999-2014 - Reproduction autorisée avec la mention :
"diffusé sur le site de Jean-Charles Champagnat : www.droitsenfant.fr"  
Reproduction des illustrations interdite sauf autorisation